Rénovation et amélioration de l’habitat : quels travaux privilégier ?

Chacun de nous rêve d’optimiser le confort de son logement et de mettre en valeur son bien immobilier, tout cela dans le respect d’un budget parfois limité et conditionné par des contraintes socio-économiques. Dès lors, comment réussir les travaux de rénovation et d’aménagement d’une maison ? Avant de vous lancer dans un tel projet, nous vous livrons les informations indispensables afin de mieux vous organiser sur la réalisation des différents travaux.

Rénovation : les 5 plaies du logement selon Qualitel

Pour 48% des Français, la rénovation est motivée par un élément clé : le confort. Le baromètre 2018 de Qualitel définit les 5 plaies du logement comme étant les 5 critères qui, réunis, favorisent certainement le choix de la rénovation au détriment du neuf.

Ce sont : la défaillance de l’isolation thermique, l’excès de consommation énergétique, la déficience de l’isolation acoustique, la qualité médiocre des matériaux de construction et la mauvaise aération.

La moitié des Français se déclare victimes de l’inconfort thermique de leur logement : un froid extrême en temps d’hiver et une chaleur excessive en été. La consommation énergétique représente également une véritable plaie du logement pour un tiers des Français, surtout les foyers qui utilisent le chauffage électrique (34%).

L’isolation acoustique, quant à elle, touche un Français sur 3 et se trouve à l’origine des accrochages entre voisins. En outre, 25% des Français se déclarent insatisfaits de la qualité des matériaux de construction, sachant que ces derniers assurent non seulement le confort du logement, mais surtout la sécurité des travaux.

Enfin, la mauvaise aération/ventilation touche 1 Français sur 5, plus particulièrement, les logements de petites surfaces (-75m2).

En somme, la priorité et l’urgence des travaux pour rénover et améliorer son habitat peuvent être définies à partir de ces 5 plaies du logement afin de s’offrir un espace de vie favorable au confort de ses occupants. D’ailleurs, on cite  :

  • La révision de l’isolation thermique
  • La rénovation énergétique
  • L’optimisation de l’isolation acoustique
  • La réfection complète des matériaux de construction
  • L’amélioration du système d’aération

Cette liste n’étant pas exhaustive, on ajoute aussi la réfection de l’installation électrique et de l’installation de plomberie.

Le confort thermique : une priorité dans la rénovation du logement

En France, le confort thermique représente 32% du taux d’insatisfaction liée aux 5 plaies du logement. Il est impossible de profiter pleinement de votre système de chauffage si votre habitat n’est pas entièrement isolé. En effet, une isolation thermique adéquate permet de conserver la chaleur produite par le système de chauffage et de bloquer l’entrée des flux d’air froid. 

 

Par ailleurs, il faut souligner l’importance d’une isolation de qualité pour se prémunir de la chaleur épouvantable de la saison estivale. Celle-ci dépend non seulement de la qualité et du choix adapté des différents matériaux isolants (naturels, synthétiques ou minéraux). Pareillement, pour les plus écologiques, il est conseillé d’utiliser des isolants issus du monde végétal ou animal.

 

À ce propos, il ne faut pas non plus oublier que le confort thermique contribue à réduire jusqu’à 20% l’usage du système de chauffage et donc la consommation énergétique. En ce sens, il a été prouvé que 30% des déperditions de chaleur du domicile proviennent d’une part de la toiture – d’autre part, les murs, les fenêtres, et les planchers sont à l’ origine de 25, 15 et 10% des déperditions de chaleur.

 

Ainsi dire, l’amélioration du confort de votre logement, passe par des travaux d’isolation thermique qui font appel à des artisans spécialisés dans : l’isolation des murs et des combles – l’isolation de la toiture – le remplacement des parois vitrées, etc.

 

Par ailleurs, il est possible d’optimiser davantage le fonctionnement du système de chauffage en utilisant une régulation intelligente et pertinente des températures.

 

Alors, intéressé ? N’hésitez pas à confier votre projet à des experts du management immobilier.

Rénovation énergétique : un grand pas vers l’économie des charges

Les dépenses d’énergie constituent un poids énorme sur le budget annuel des foyers.  Statistiquement, la production d’eau chaude et par là, la consommation électrique de votre chauffe-eau constitue le 2ème poste de dépense du foyer occupant un taux de 10% de la facture énergétique.

 

Bref, la consommation énergétique représente également 32% du taux d’insatisfaction liée aux 5 plaies du logement, ce qui démontre clairement l’importance de ce facteur.

 

Comme il a été mentionné plus haut dans cet article, l’efficacité énergétique est étroitement liée à la qualité de l’isolation thermique. Dans ce cas, il est nécessaire d’identifier la source de déperditions thermiques de votre logement en vue de réduire votre facture d’énergie. De façon générale, celle-ci est répartie comme suit :

 

  • Toitures et combles (25-30%)
  • Murs (20-25%)
  • Planchers bas incluant cave et vide sanitaire (7-10%)
  • Toutes sortes d’ouvertures : portes, baies vitrées, fenêtres (10-15%)
  • Fuites d’air provenant de la ventilation naturelle ou régulée ou encore des conduits de cheminée (20%)
  • Ponts thermiques (5-10%)

 

Une part de la rénovation énergétique de votre logement est donc assurée par les travaux d’isolation thermique. L’autre part de travaux, quant à elle, consiste au remplacement du système de chauffage pour modérer la consommation d’énergie de votre habitat et bénéficier d’un meilleur rendement.

 

Pour cela, il existe plusieurs modes de chauffage parmi lesquels il faut choisir en fonction de quelques critères (performance, consommation, etc.) et en adaptation avec les caractéristiques du logement (implantation géographique, dimensions, usage des habitants, etc.). On cite :

 

  • Un système de chauffage central : chaudière gaz à condensation, pompe à chaleur, chaudière biomasse, etc.
  • Un système de chauffage par capteurs solaires photovoltaïques
  • Un système de chauffage d’eau sanitaire : chauffe-eau thermodynamique ou chauffe-eau solaire
  • Des chauffages d’appoint en relais
  • Etc.

 

Surtout, n’hésitez pas à contacter un professionnel pour vous accompagner dans votre projet de rénovation.

Travaux de rénovation et d’aménagement : quel budget faut-il prévoir ?

Le coût de rénovation varie selon l’importance et l’étendue des travaux à réaliser. À titre indicatif, les travaux d’isolation pour une surface de 100m2 s’élèvent entre 2.000 à 12.000€, variant en fonction du lieu à isoler (murs, combles aménagés ou plancher bas). En ce qui concerne la ventilation, un VMC simple flux hydro réglable coûte environ 1.500€.

 

Tandis qu’un VMC double flux coûte entre 4.000 et 10.000€. Par ailleurs, il vous faut prévoir entre 3.000 et 10.000€ pour la réfection d’une cuisine et 2.000 à 7.000€ pour une salle de bain.

 

Enfin, si vous êtes un professionnel à la recherche d’opportunités, n’hésitez pas à cliquer ici.

Appelez nous